Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Une circulaire, parue ce 15 octobre, expose les conditions d'octroi d'aides communautaires en faveur du secteur de l'apiculture, dans le cadre de la mise en oeuvre du programme apicole français, ainsi que les modalités pratiques d'instruction, de contrôle et de mise en paiement des actions présentées à ce titre.

Le Conseil européen des ministres de l'agriculture a considéré que l'apiculture jouait un rôle
déterminant, non seulement en tant qu'activité économique productrice de miel, mais aussi en tant
que facteur du développement rural et de l'équilibre écologique.

 

Dans ces conditions, les Etats membres peuvent établir des programmes nationaux pour une
période de trois ans, en vue d’améliorer les conditions de production et de commercialisation des
produits de l’apiculture dans l'Union européenne. L’Union européenne participe au financement
des dépenses effectuées dans le cadre de ces programmes nationaux.

Pour la France, le programme apicole a pour objectif d’approfondir les actions d’assistance technique afin
d’accompagner davantage les apiculteurs et groupements d’apiculteurs dans leur démarche visant
à améliorer leurs pratiques apicoles et les conditions de production du miel et des produits de la
ruche.


La varroase demeure un facteur de menace majeur pour l’apiculture et ce programme vise à
poursuivre les actions de recherche dans ce domaine. Une meilleure connaissance de la maladie,
de ses effets ainsi que la recherche de nouveaux traitements et/ou de méthodes alternatives afin
d’améliorer l’état sanitaire des colonies reste une priorité.


L’amélioration de la qualité des miels demeure un objectif de ce programme, la mise en place de
mesures de soutien des laboratoires d’analyse des caractères physico-chimiques du miel contribue
à y parvenir.


Le programme apicole se fixe également pour objectif de pallier les pertes importantes qu’a subies
le cheptel apicole par des mesures de soutien aux apiculteurs et aux groupements d’apiculteurs
ainsi que par la mise en place de conservatoires d’abeilles et de programmes de sélection et
d’études appropriées pour accompagner ce repeuplement.


Enfin, la mise en oeuvre de programmes de recherche appliquée dans le domaine de l’apiculture et
des produits issus de l’apiculture aura un impact certain sur le développement des connaissances
et de l’innovation, l’objectif étant les retombées concrètes pour les apiculteurs des résultats de ces
études.

Connexion

Copyright ©  2008-2016 - Ruche-Apiculture.com
 
Go to top