Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Comme cela m’arrive de temps à autre, je  reviens de faire un petit tour au Mali, Ségou, Mopti, Djenné, le Pays Dogon.

N'étant pas parti spécialement  à la rencontre des abeilles africaines j'ai néanmoins observé quelques ruches suspendues dans les baobabs de la Région De Ségou;

ruchesuspendu

Ruche supendues

 

tronc

Anfractuosité habitée

ruchesuspendu3

Sur le tronc de petits bois
enfoncés servant d'échelle

ruchesuspendu4

Ruche en paille en suspension


A Ségou,  ville calme et reposante  par excellence,  j'ai mes habitudes et descends souvent dans le même hôtel.

apimali

Là,  mon ami apiculteur local qui est de surcroît serveur dans l’hôtel me vend régulièrement quelques litres de miel de baobabs.  Bien entendu en bon busines man il le propose au prix "Toubab",  c'est-à-dire au prix fort.

Le miel, là-bas, est vendu au litre. C'est un miel assez fort, gouteux à souhait et très foncé.

Notre miel de châtaigniers en comparaison devient presque un miel d’acacia...c'est vous dire.

 

Après son travail mon ami serveur/apiculteur  m'emmène rencontrer le fabricant local de ruches en paille tressée. (Voir photos ci-dessous)

ruchepaille1
 
 

ruchepaille2

La ruche finie

ruchepaille3

L’intérieur de la ruche

ruchepaille4
Ruche et son fond
ruchepaille5
Le fond est emboité

 

D'après lui,  il y aurait en principe selon les saisons deux miellées. Chacune  donne environ 4 litres de miel par ruche.

Ce miel est récolté comme nous le faisions au temps de nos ruches en paille c'est à dire miel, couvain et pas mal d'abeilles partent avec le prélèvement.

Si la Reine fait partie du ramassage,  les abeilles,  avec le couvain  restant,  élèvent une nouvelle Reine.

Le miel récolté est ensuite filtré et le couvain lui, de tout  temps est mangé par l'entourage de l'apiculteur. C'est une source de protéines.

 

En principe il n'existe pas de ramassage d'essaims comme nous le voyons chez nous.

Les abeilles qui essaiment vont se fixer dans l'anfractuosité d’un arbre ou vont directement se réfugier dans une ruche qui sert de leurre.

Pour favoriser l'adoption de ce nouvel habitat l'apiculteur malien étend un peu de bouse de zébu fraiche à l’intérieur  ...il parait que c'est irrésistible ! On retrouve cette même pratique à Madagascar.

Curiosité à citer :

La création de la première ville de Ségou remonte aux alentours de 1700 fondée par un certain Coulibaly  (Pour plus de renseignements consulter  un site internet développant le sujet)

 L’ancienne ville se situe à une dizaine de kilomètres du Ségou actuel.

 Là, nous rencontrons une curiosité. Dans une anfractuosité du mur extérieur de la première mosquée construite en ce temps là, vit un essaim d'abeilles qui a trouvé sa place au frais entre deux briques de banco.

 Il serait là depuis 1750, ne récolte aucun miel, n'essaime pas non plus, mais vit au ralenti !

Vrai, faux, venez sur place le vérifier…..c'est sans doute une belle légende africaine de plus !

Toutefois je dois dire que les abeilles sortent juste le bout du nez du trou d'envol et pourtant la saison n’est pas très chaude puisqu’il ne fait que 28 ou 30oC

 Malheureusement, il ne m'a été possible de prendre une photo plus près....mais les abeilles sont bien là…..

dogonmosque

La Mosquée à l’extérieur

dogonmosque2

Sous les bois…..le trou d’envol

dogonmosque3

La Mosquée de l’intérieur

trouenvol

Trou d’envol


L'Afrique sera toujours un pays chargé  de mystères………… 

P-E GUYONNET  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Connexion

Copyright ©  2008-2016 - Ruche-Apiculture.com
 
Go to top