Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Un arrêté ministériel, destiné à harmoniser la lutte contre le frelon asiatique, est sur le bureau de la ministre. En attendant, le piégeage et la destruction des nids restent les deux méthodes les plus efficaces.

 

«Le classement de l'espèce comme nuisible permettra au ministère de l'agriculture, en charge d'organiser la lutte d'être plus efficace. Il permettra également aux collectivités locales et aux services d'incendie et de secours (SDIS) d'intervenir plus systématiquement alors qu'ils ne se déplacent pour l'instant qu'en cas de danger immédiat ». Ces propos signés Nathalie Koscuisko-Moriset, ministre du développement durable, sont une réponse au député du Tarn Philippe Folliot, qui le 21 décembre a interpellé la ministre lors des questions au gouvernement, sur la prolifération du frelon asiatique. La ministre concluait ainsi sa réponse : « C'est une bonne initiative que vous prenez, nous la suivrons ». En clair, le gouvernement semble disposé à harmoniser la lutte contre le frelon asiatique sur l'ensemble du territoire, reste cependant à connaître les modalités de cette lutte. « Quand l'arrêté classant le frelon asiatique dans la liste des animaux nuisible sera pris, précise Philippe Folliot, et j'espère qu'il le sera avant le printemps, période propice pour la destruction des nids, les apiculteurs, mais également les collectivités locales et le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) pourront mieux contribuer à l'éradication de l'insecte ».